Communiqué de Hollister Mise à jour au sujet de la chaîne d'approvisionnement et de la COVID-19 Pour en savoir plus

Garder votre relation saine après une lésion de la moelle épinière

Si vous aviez déjà une relation de couple au moment de votre lésion, il est vital de travailler ensemble alors que vous faites tous les deux face à de nouvelles réalités. Voici quelques éléments à garder à l’esprit.

Keeping your Relationship Healthy after a Spinal Cord Injury

Découvrez comment garder une relation saine après une lésion de la moelle épinière.

Une lésion de la moelle épinière est un événement traumatisant qui a non seulement un impact important sur la personne blessée, mais elle a aussi un effet dramatique sur son conjoint.

Si vous aviez un conjoint ou une relation sérieuse au moment de votre lésion, il est naturel d’être préoccupé par la sexualité, les finances, l’éducation des enfants, la dépendance et les plans d’avenir. Pour la personne blessée, un stress supplémentaire peut provenir de problèmes d’image de soi, de craintes d’abandon et de culpabilité au sujet du fardeau qu’elle met sur son partenaire.

Chaque couple dont un membre est atteint d’une lésion de la moelle épinière a une expérience et un parcours différents. La bonne nouvelle est que, tant que vous êtes tous les deux engagés à long terme, votre relation peut y survivre, et elle peut même évoluer pour devenir plus forte en surmontant l’adversité ensemble.

Alors que vous faites face à votre nouvelle réalité et aux problèmes liés à la lésion de la moelle épinière, il y a quelques éléments importants à garder à l’esprit.

Travaillez en étroite collaboration avec votre ergothérapeute en tant que couple. Votre ergothérapeute peut vous aider au-delà des besoins pratiques quotidiens de la personne atteinte d’une lésion de la moelle épinière. Il peut vous aider tous les deux à comprendre l’impact physique, cognitif et psychologique de votre lésion, et ce faisant, vous aider à régler d’autres problèmes potentiels liés à la relation.

Explorez votre fonction sexuelle en tant que couple. Une lésion de la moelle épinière ne signifie pas que la vie sexuelle de votre couple est terminée. Il est possible d’avoir une vie sexuelle saine et agréable. Tout ce qu’il faut, c’est comprendre comment la fonction sexuelle peut avoir changé après une lésion, faire des ajustements, et s’occuper de quelques points pratiques. Ensuite, vous pouvez commencer à explorer de nouvelles sensations et d’autres occasions favorables au plaisir sexuel. Votre équipe de soins de santé, y compris vos ergothérapeutes, peut vous aider dans ces domaines.

Commencez par avoir une communication ouverte et honnête et à vous appuyer dessus. Il est important pour vous deux d’être honnêtes au sujet de vos peurs et de vos préoccupations, et d’être sincères quant à vos espoirs, souhaits et rêves. Il est aussi crucial d’avoir des discussions honnêtes régulièrement, et à chaque nouveau problème qui se produit. Pour la santé à long terme de votre relation, il est vital que vous mettiez tous les deux la priorité sur la communication.

Visez le succès à long terme. Des preuves suggèrent que les couples qui parviennent à survivre aux premiers défis et au stress à court terme ont plus de chances de réussir à long terme. Dans une étude qui a examiné les effets des lésions de la moelle épinière sur les mariages, les résultats ont montré que les taux de divorce étaient plus élevés au cours des trois premières années suivant la lésion. Toutefois, après cinq ans, le taux de divorce était en moyenne le même que celui de l’ensemble de la population.

Il ne fait aucun doute qu’une lésion de la moelle épinière peut avoir un grand effet sur les relations existantes, mais vous pouvez tous les deux prendre quelques mesures proactives pour passer à travers cette épreuve. Le fait de collaborer avec votre ergothérapeute et avec votre équipe professionnelle de soins de santé est un bon départ, et cela peut vous aider à établir les bases des autres mesures mentionnées ci-dessus, ainsi que les bases d’une saine relation à long terme.