Communiqué de Hollister Mise à jour au sujet de la chaîne d'approvisionnement et de la COVID-19 Pour en savoir plus

Comprendre les troubles de vessie neurogène

Avez-vous reçu un diagnostic de trouble de vessie neurogène? Le fait d’être informé est une première étape importante dans la gestion et le traitement de cette condition. Apprenez quelques informations essentielles sur la vessie neurogène, ainsi que d’autres problèmes qui peuvent survenir. 

Understanding Neurogenic Bladder Disorder

Certains faits sur les troubles de la vessie neurogène

Avez-vous reçu un diagnostic de trouble de vessie neurogène? Le fait d’être informé est une première étape importante dans la gestion et le traitement de cette condition. Apprenez quelques informations essentielles sur la vessie neurogène, ainsi que d’autres problèmes qui peuvent survenir.

Qu’est-ce qu’un trouble de la vessie neurogène?

Une vessie neurogène signifie que vous avez un certain type de problème de contrôle de la vessie provoqué par une maladie des nerfs ou par une blessure de la moelle épinière ou du cerveau. En termes simples, votre vessie, le cerveau et le sphincter ne communiquent pas bien ensemble. Si vous comprenez comment fonctionne le système urinaire, vous savez aussi que l’influx nerveux entre le cerveau, la moelle épinière et la vessie est essentiel pour les fonctions corporelles normales.

Il existe une variété de symptômes qui peuvent se produire avec une vessie neurogène, en fonction de votre unique condition :

  • Vous pouvez avoir des mictions fréquentes ou rares, ou vous pouvez même avoir des problèmes d’incontinence. Vos sphincters urinaires peuvent également fonctionner de manière incorrecte (la façon dont votre vessie et les sphincters se comportent dépend de l’emplacement du trouble neurologique dans votre cerveau, dans la moelle épinière ou dans les nerfs périphériques, et de l’étendue de votre maladie ou blessure).
  • Si votre vessie se vide trop souvent, elle est peut-être hyperactive. Votre corps est incapable de stocker autant d’urine qu’il devrait, ce qui provoque des mictions plus fréquentes que si vous aviez une vessie normale. Les symptômes peuvent inclure le fait d’uriner plus d’une fois au cours de la nuit, un fort désir d’uriner de toute urgence, et une fréquence accrue des mictions (plus de 8 fois en 24 heures).
  • Certains troubles neurologiques empêchent la vessie de se vider correctement. Votre vessie sous-active se remplit d’urine, mais vous n’avez pas l’impression d’uriner, ou votre vessie ne se contracte pas pour faire sortr l’urine.
  • Des troubles ou des lésions neurologiques peuvent aussi causer un mauvais fonctionnement des sphincters urinaires. Ils peuvent ne pas se fermer ou s’ouvrir au bon moment, ou ils peuvent ne pas se fermer du tout. Dans le cas d’une condition appelée dyssynergie du sphincter du détrusor, les muscles du plancher pelvien se contractent et ferment l’urètre lorsque la vessie se contracte, ce qui empêche la vessie de se vider. Cela peut provoquer l’écoulement de l’urine des uretères vers les reins, ce qui peut les endommager. Des infections des voies urinaires et de la vessie peuvent se produire dans ce cas, et vous pouvez avoir des symptômes tels que l’incontinence et la constipation.


Détecter les infections des voies urinaires (IVU)

Si vous avez un trouble de la vessie neurogène, vous risquez d’avoir des infections des voies urinaires (IVU) occasionnelles ou fréquentes. Les infections des voies urinaires se produisent quand il y a une augmentation des bactéries (ou d’autres microorganismes) à l’intérieur de la paroi de la vessie, de l’urètre ou des reins. Cela peut être dû au fait que la vessie ne se vide pas complètement. Chez les hommes, les infections des voies urinaires peuvent également inclure les organes génitaux, la prostate et les testicules.

Il est important de communiquer avec votre médecin au premier signe d’une infection des voies urinaires.